Servons la fraternité

Du 8 au 11 mai Lourdes a accueilli plus de 12 000 délégués – dont 5 de notre vallée – des diocèses de France dans le cadre de Diaconia 2013 qui a pour thème « Servons la fraternité »

Ce rassemblement n’est pas un aboutissement

Du 8 au 11 mai Lourdes a accueilli plus de 12 000 délégués – dont 5 de notre vallée – des diocèses de France dans le cadre de Diaconia 2013 qui a pour thème « Servons la fraternité »

Ce rassemblement n’est pas un aboutissement, mais une étape d’un processus mis en œuvre par les évêques de France depuis trois ans pour dynamiser l’engagement en faveur de la charité des communautés chrétiennes. Il s’agit aussi de les inciter à témoigner d’une Eglise non seulement pour les pauvres, mais avec les pauvres.

Comment être en lien les uns les autres, notamment avec ceux qui ont vécu ou vivent l’exclusion sociale, le mépris, la honte, avec ceux qui sont abîmés par la vie ? Les pauvres comme les blessés de la vie ne veulent pas qu’on se penche sur eux, mais qu’on soit dans une relation où ils sont des gens comme les autres. Ils veulent qu’on se batte avec eux. Et ils ont, comme chacun, des richesses à partager. Tout cela n’est pas réservé aux associations caritatives, mais à toute l’Eglise. L’Eglise n’est pas vraiment l’Eglise tant qu’elle n’accorde pas aux pauvres la place qui leur revient en son sein et se prive de leurs paroles.

Depuis 2009 notre diocèse a la chance de redécouvrir la Parole de Dieu. Des petits livrets vous ont été offerts en début d’année scolaire à la sortie des messes : Marc en 2009, Luc en 2010, puis Matthieu en 2011, enfin les Actes des Apôtres en 2012. Les démunis et les pauvres en situation de précarité entendent aussi l’Evangile et peuvent en dire quelque chose à partir de leurs expériences, de leur sensibilité, de leur manière de considérer le monde, les autres, Dieu. C’est l’une des intuitions de Diaconia. Pour ma part, j’ai l’occasion d’en faire régulièrement l’expérience.

Aujourd’hui comme hier les croyants reçoivent l’Esprit Saint et doivent le laisser agir en eux. Aujourd’hui comme hier les croyants doivent se laisser façonner par l’amour de Dieu, s’accueillir mutuellement, se pardonner et s’entraider, et finalement se reconnaître comme frères et sœurs, enfants d’un même Père. Aujourd’hui comme hier nos communautés doivent se rassembler dans la foi au Christ ressuscité et dans la communion fraternelle : « Ils se montraient assidus à l’enseignement des Apôtres, fidèles à la communion fraternelle, à la fraction du pain et aux prières » (Actes des Apôtres, 2, 42)

Dans leur communiqué du 11 mai lancé de Lourdes les évêques de France appellent « tous les baptisés et tous les hommes et femmes de bonne volonté qui se retrouvent dans les valeurs de l’Evangile, à se mettre en route, ensemble, pour construire une société juste et fraternelle. Une société où l’attention aux pauvres guide toutes nos actions »

Jean-François Muller

 

Diaconia2013 

Diaconia 2013 est un projet pastoral national voulu par les évêques de France pour élargir la responsabilité du service des frères à tous les membres de l’Eglise.

Dans sa lettre pastorale de rentrée qui porte sur l’Année de la Foi et sur la nouvelle évangélisation, Mgr GRALLET encourage la démarche Diaconia 2013 : « une des dimensions de l’évangélisation pour tout chrétien et pour toute communauté, c’est de se laisser évangéliser par le Christ présent dans le frère… « Ce que vous avez fait au plus petit d’entre vos frères, c’est à moi que vous l’avez fait » (Mt25, 40). Tel est le sens de la démarche Diaconia»

 

T é m o i g n a g e

 

Du 9 au 11 mai, plus de 12000 personnes, représentant des centaines de milliers de chrétiens engagés au service de leurs frères, 80 évêques, des centaines de prêtres et de diacres, se sont retrouvés à Lourdes, répondant à l’appel de l’Eglise de France pour célébrer la fraternité. Nous étions 200 alsaciens avec notre évêque, Monseigneur GRALLET, à vivre ensemble messes, célébrations dans l’immense basilique Pie X, forums, ateliers, partage de la parole de Dieu, procession, veillée dans une ambiance de fête et de partage.

Deux délégués de Saint Vincent de Paul, accompagnés de deux personnes aidées, une déléguée de l’A.C.F. tous de la vallée de la Thur, ont eu la chance d’être au cœur de ces fragilités où chacun a été entendu : ceux qui souffrent, handicapés, personnes abandonnées, sans domicile, sans emploi. DIACONIA a donné un nouveau départ à l’Eglise pour vivre dans nos diocèses et nos paroisses la charité du Christ en union avec notre Pape François qui nous invite à nous mettre en route pour construire une société juste et fraternelle à travers la lecture de l’Evangile à la suite du Christ Serviteur.

Monique HEMMERLE, pour la solidarité.

 

 

 

Pour marque-pages : Permaliens.

Les commentaires sont fermés